Après Le Bataclan, The Orlando Pulse Club en Floride, Mairari au Nigeria : les jeunes, les homosexuels, les femmes cibles de la folie islamiste.

Janvier 2015. Novembre 2015. Juin 2016. Dans la lignée des attentats de janvier et novembre 2015, les islamistes s’attaquent à tous ceux qui par leur mode de vie ou leur simples existences sont désignés comme impies.

Journalistes, policiers ou membres de la communauté juive ici, laïcs au Bangladesh, homosexuels aux USA, femmes au Nigeria, ils sont leurs cibles.

Une quinzaine d’assaillants à moto ont surgi vendredi soir à Mairari, un village isolé situé à 80 kilomètres de Maiduguri, la capitale de l’Etat de Borno. Alors que les habitants rompaient le jeûne du ramadan, ils ont fait sortir de leurs maisons les femmes, âgées de 27 à 45 ans, et les ont égorgées.

« Craignons toujours les excès où conduit le fanatisme. Qu’on laisse ce monstre en liberté, qu’on cesse de couper ses griffes et de briser ses dents, que la raison si souvent persécutée se taise, on verra les mêmes horreurs qu’aux siècles passés ; le germe subsiste : si vous ne l’étouffez pas, il couvrira la terre. »

Voltaire.

Publicités