Après Pierre Gattaz, Franz-Olivier Giesbert hisse la connerie et l’insulte au rang de grand art

«Même si la comparaison peut paraître scabreuse, est-il si illégitime d’oser la formuler ? La France est soumise aujourd’hui à deux menaces qui, pour être différentes, n’en mettent pas moins en péril son intégrité : Daech et la CGT.

Il va sans dire que ces deux organisations minoritaires ne sont pas de même nature, rassurons tout de suite la police de la bien-pensance. Mais, sur le plan tactique, elles peuvent avoir recours aux mêmes armes. L’intimidation, notamment.» […]

Les centaines de victimes du terrorisme apprécieront l’honnêteté intellectuelle et le goût de la nuance de l’éditorialiste du Point.

A vomir.

Publicités