Contre, pour ou abstention ?

« Voter contre, c’est voter contre Tsipras qui s’est tant battu. Voter pour c’est avaliser la colonisation de la Grèce. Reste l’abstention ».

Esther Benbassa, sénatrice EE-LV.

Publicités