Excédés par le manque d’enseignants et le mépris des pouvoirs publics, les parents d’’élèves ont construit dans la nuit un « Ministère des bonnets d’âne » en plein centre-ville de Saint-Denis ! Souhaitons que cette initiative soit l’amorce d’une mobilisation sur toute la ville et le département. Allo, Najat Vallaud-Belkacem, il y a quelqu’un ?

Toute l’actu du Ministère des bonnets d’âne c’est ici sur facebook.

Communiqué de presse du « Ministère des bonnets d’âne » :

Excédés par le manque d’enseignants et le mépris des pouvoirs publics, les parents d’’élèves ont construit dans la nuit un « Ministère des bonnets d’âne » en plein centre-ville de Saint-Denis !

Ils y organiseront des manifestations décalées, comme un Speed dating pour recruter les contractuels, ou le lancement de http://www.adopteunprof.org (site en construction).

Plus sérieusement, ils recueillent les témoignages en vue de dépôts de plainte et de recours auprès du défenseur des droits.

Pourquoi occuper ce terrain ? C’est un lieu symbolique de mobilisation. Notre Ministère se trouve derrière l’’école Jules Vallès, qui n’a pas de centre de loisirs car ses locaux sont saturés. Une école où certains enfants n’’ont pas de prof, ni même de salle de classe. Sur ce terrain vont être construits des logements qui seront habités par des enfants qui n’auront pas de place à l’école, encore moins d’enseignants. Nous occupons donc les lieux pour demander des locaux et des enseignants formés et en nombre suffisant.

IMG_6183

Quel est le problème à Saint-Denis ? Le jour de la rentrée, dans notre ville, près de 20 classes étaient sans instituteur, 2 écoles sans direction. Dès octobre, tous les remplaçants prévus étaient déjà affectés. Du coup, Pôle Emploi recrute pour le rectorat des adultes sans aucune expérience professionnelle en lien avec les enfants… Quand les enfants ne sont pas purement et simplement répartis dans d’autres classes, déjà saturées.

Qui sommes-nous ? Nous sommes les Bonnets d’’Âne, une vraie bande de têtes de mule ! Ni parti, ni syndicat, ni même association, nous sommes des parents révoltés par ce que vivent les enfants d’’ici. Nous proposons ici un lieu ouvert et accueillant pour toutes les familles en colère, ou simplement inquiètes, afin de rassembler les initiatives, qu’’elles soient juridiques, politiques, ou médiatiques.

A bientôt au Ministère des Bonnets d’Ane !!!

Pour lire le dossier de presse c’est BONNETS_D_ANE_dossier_de_presse.

Photos/MR.

Dimanche 2 novembre, derrière l’Eglise neuve, sur un terrain libéré dans le cadre du Programme national de requalification des quartiers anciens dégradés qui doit accueillir un programme de logements des parents d’élèves dionysiens et leurs soutiens y construisent le « Ministère des bonnets d’âne ».

Ils entendent dénoncer la situation faite à leur enfants et qui ne cessent de se dégrader au fil des ans sur l’académie de Créteil et en particulier sur le département.

Enseignants non nommés, classes surchargées, enseignants non remplacés, contractuels sans formation embauchés au dernier moment, congés maternité non remplacés, la situation est pire que celle connue en 1998, année d’une mobilisation qui avait touché tout le département.

Ville en plein développement, Saint-Denis bien que construisant un groupe scolaire équipé d’un centre de loisirs par an a du mal à suivre la progression démographique. Ce n’est pas la réduction des dotations de l’État qui va arranger la situation. Il est plus que temps que les villes bâtisseuses bénéficient de moyens supplémentaires. C’est une des revendications du Ministère des bonnets d’âne.

Mêmes causes, mêmes effets : territoire discriminé, académie discriminée, élèves sacrifiés, personnels malmenés, parents ulcérés.

IMG_6169

IMG_6165

IMG_6168

IMG_6170

IMG_6172

IMG_6171

Publicités