Collège Dora-Maar. La situation reste bloquée. C’est à l’inspection académique de prendre une décision responsable : à minima renforcer immédiatement les moyens en termes d’encadrement.

Collège Dora-Maar, ce lundi matin, un constat s’impose : la colère des parents ne faiblit pas. Toujours inquiets des conditions d’accueil des élèves, ils étaient encore présents ce matin pour faire entendre leurs revendications quant au déficit de moyens alloués à ce collège.

DSCN7878

DSCN7887

DSCN7891

Il est inutile dans ce type de situation de tourner autour du pot. La situation est limpide : une rentrée ratée qui met en difficulté l’ensemble de la communauté éducative : élèves, parents, enseignants, direction de l’établissement. Une rentrée qui, si elle poursuivait dans les mêmes conditions, on peut le craindre, n’est en rien propice à ce que l’année se déroule dans un climat de confiance partagée.

La responsabilité en incombe entièrement aux autorités académiques. La seule réponse à la hauteur de la situation réside dans le renforcement du personnel d’encadrement.

L’académie le doit aux personnel enseignant, à la direction de l’établissement afin qu’elle ait les moyens d’effectuer pleinement sa mission, elle le doit aussi bien entendu aux parents qui accordent leur confiance à l’institution, aux élèves de Saint-Denis et Saint-Ouen qui ont droit à des conditions d’enseignement à la hauteur de l’enjeu : leur avenir.

Ce matin à 10h les parents auront un échange avec le principal du collège.

Raphaelle Serreau, conseillère municipal, Philippe Caro, conseiller municipal délégué et moi-même, maire-adjoint en charge du quartier Pleyel-Confluence étions cematin sur place pour apporter notre soutien à la mobilisation des parents et des enseignants.

L’ensemble des acteurs ont pris leurs responsabilités, droit de retrait des enseignants, alerte des syndicats, mobilisation des parents.

A l’académie de prendre les siennes.

Publicités