Virginie Le Torrec : Fusion. Eviction. Élections.

Ce blog a vu le jour pour donner une voix à l’écologie politique sur la ville et le territoire au delà des mandats que nous avons portés Michel Ribay et moi-même.

Comme élue j’ai consacré beaucoup de temps et d’énergie à mon mandat de maire adjointe en jouant le jeu d’une majorité conduite par Didier Paillard. C’est le rôle de toutE éluE au service des habitants. A nouveau candidate pour ces municipales, j’ai fait le choix de soutenir la liste rassemblant écologistes, Front de gauche, MRC, Parti de gauche, Ensemble, des représentants du monde associatif et des citoyens engagés. Je n’ai pas choisi de sortir de la liste des candidats pour le deuxième tour mais les arbitrages en ont décidé ainsi.

Je maintiens pleinement mon soutien à cette liste car je crois nécessaire de porter localement un projet qui refuse l’austérité et le paiement de la crise par les populations. Il est indispensable de défendre l’idée que les villes sont les premières actrices de la transformation sociale et le niveau pertinent pour la transition écologique.

Le premier tour des élections locales montre l’urgence à redonner du sens et de la valeur à la démocratie locale et à faire participer les habitants aux décisions tout au long du mandat. C’est dans le monde associatif et dans la vie de tous les jours que l’on peut faire de la politique autrement. Les écologistes portent cette idée depuis longtemps.

Je ne renonce pas bien entendu à mon engagement local et compte bien continuer à mobiliser sur des enjeux écologiques concrets : sur le vélo, les jardins partagés, l’éducation non violente et la santé pour tous et alternative, l’alimentation et dans les débats sur la densification et l’urbanisme.

Ces enjeux sont essentiels pour les années du mandat qui s’ouvre afin que Saint-Denis reste une ville, une vraie ville et non un appendice de Paris, au sein d’une métropole ségrégative, inégalitaire et excluante.

Le combat contre les inégalités territoriales, environnementales, les pollutions et les nuisances de toutes sortes reste un axe primordial pour rétablir qualité de vie et l’exigence d’égalité.

Je tiens ici à remercier toutes celles et ceux qui m’ont témoigné soutien et messages d’affection. Je sais que parmi eux, beaucoup, membres du personnel communal avec qui j’ai eu le plaisir de travailler, sont contraints à une certaine réserve. Je les remercie d’abord vivement pour leur travail, leur implication à faire vivre une politique de santé exigeante comme je remercie tous les agents communaux et intercommunaux qui oeuvrent chaque jour discrètement pour la ville où nous vivons. Échanger ou travailler avec vous tous a été un bonheur !

Je ne suis pas sur la liste de deuxième tour. Vous avez été nombreux comme moi-même à être abasourdis, stupéfaits, choqués, dégoûtés même, cela ne doit pas se transformer en désertion du scrutin ou en refusant de prendre parti.

Une bataille capitale est en cours. Dimanche 30 mars, comme au premier tour, je voterai pour la liste de Didier Paillard.

Nous sommes Saint-Denis, le Saint-Denis de l’avenir c’est nous tous, nous qui ne baissons pas les bras, qui aimons cette ville, qui agissons au quotidien.

Une dernière chose. Un proverbe américain dit qu’il il y a deux choses dont il vaut mieux ne pas savoir comment elles sont faites : les lois et les saucisses. Je suggère d’y ajouter les fusions de listes d’entre deux tours…

Mais j’en ai une petite idée. A suivre… en attendant votez !

A très bientôt, sur ce blog, dans nos rues, dans nos jardins…

Virginie Le Torrec

Publicités