Europe Écologie-Les Verts soutient la candidature de Didier Paillard. Le rassemblement de la gauche et des écologistes pour la transition sociale et écologique du territoire, pour une ville toujours populaire et solidaire est en marche (actualisé)

« Le groupe local Europe Ecologie-Les Verts de Saint-Denis s’engage dans la campagne municipale dionysienne. Les adhérents réunis en assemblée générale le jeudi 12 décembre se sont prononcés à une très forte majorité pour un accord de premier tour avec le Front de Gauche. Fort d’une participation exceptionnelle (87 % de votants parmi les adhérents) ce choix doit permettre le rassemblement de toutes les énergies dionysiennes attachées à l’écologie,dans une campagne où elles sauront faire entendre leur voix et leurs ambitions pour la ville et le territoire. Partenaire exigeant à gauche, Europe Ecologie-Les Verts fera part de sa vision d’un Saint-Denis toujours populaire, toujours solidaire et écologiste ! » indique le communiqué du groupe local.

Les écologistes dionysiens, à qui certains prêtaient l’incapacité de se mettre d’accord car minés par des divisions internes, des querelles de personnes ou des jeux de courant, viennent de faire la démonstration que, confrontés à des choix qui vont être déterminants pour l’avenir de la ville et du territoire, ils ont su surmonter ces difficultés et prendre une décision claire, très majoritairement  partagée et cela quelques semaines après leur congrès.

La participation massive à l’assemblée générale a démontré aussi que les adhérents avaient pleinement saisi l’enjeu et entendaient s’exprimer sans aucune ambiguïté pour trancher entre les diverses options qui leur étaient présentées.

Le temps est maintenant venu de mener une campagne dans laquelle les militants EELV et plus largement tout ceux qui mettent l’écologie au cœur de leurs préoccupations, une écologie porteuse de solutions,  sauront se rassembler.

Ce choix, cette volonté doit maintenant se transformer en énergie dans une campagne où l’écologie a besoin de tous.

Lundi 20 janvier.

Les pseudo-écologistes qu’on ne voit en ville qu’au moment des campagnes électorales, pseudopodes de toujours du parti socialiste et regroupés autour de Fatima Laronde viennent d’annoncer leur ralliement (euphémisme de circonstance pour masquer leur soumission permanente à la stratégie du PS départemental) à Mathieu Hanotin son ex-directeur de campagne aux cantonales.

La boucle est ainsi refermée.

Pour ceux qui ne connaitrait pas Fatima Laronde et ses convictions, nous dirons même plus ses « ambitions à gauche « , égales à celle de son directeur de campagne et aujourd’hui candidat, c’est la candidate défaite qui déclarait au soir du second tour de la cantonale en 2011 : 

« Bon, c’est perdu. De 140 voix. On n’a pas eu la participation qu’on espérait, les électeurs de droite ne sont pas allés voter. On est déçus. » 

Tout un symbole de ses convictions !

Voir ici sur Le Parisien.

Publicités