Régularisation des sans papiers, libération des personnes détenues au centre de rétention du Mesnil Amelot. Les élus écologistes s’adressent au préfet du 93.

Nous publions ci-dessous le courrier adressé ce matin au Préfet de la Seine-Saint-Denis, Philippe Galli.

Saint-Denis, Le 28/08/2013

 Monsieur le Préfet,

Nous sommes alertés sur la situation de Messieurs Adama Sogoba, Adama Diabate, Lancine Diaby et Dramane Traore,  ressortissants ivoiriens,  anciens résidents des immeubles situés au 50 et 103 rue Gabriel Péri à Saint-Denis.

Ils ont été interpellés le 26/08/2013 et placés en centre de rétention administrative au Mesnil Amelot. Une obligation de quitter le territoire français (OQTF) leur a été signifiée le jour même par vos services.

L’interpellation de ces quatre personnes sans-papiers, près du parvis de la mairie suscite, pour ce qui les concerne, nos plus fortes inquiétudes.

Cela n’est pas de nature à apaiser la situation difficile et douloureuse que vivent de nombreuses personnes après l’évacuation indispensable des immeubles où leur intégrité physique était menacée.

La situation dramatique que connaît l’hébergement d’urgence dans notre pays laisse à la rue chaque jour des personnes déjà frappées de tous les maux de la précarité qu’ils vivent au quotidien et qui font d’eux des proies idéales de patrons sans scrupules profitant du travail au noir et des marchands de sommeil.

Cela n’est pas acceptable. Une issue digne et respectueuse de la personne humaine et des valeurs de la République dont vous êtes dépositaire et que nous partageons doit s’imposer.

Aussi, nous en appelons à votre pouvoir de mettre fin au sort qui leur est aujourd’hui réservé et, dans un souci de justice et d’apaisement, nous sollicitons de votre part la libération immédiate de Messieurs Adama Sogoba, Adama Diabate, Lancine Diaby et Dramane Traore.

Dans le même esprit, nous vous invitons à régulariser leur situation, condition indispensable leur permettant l’accès au droit commun et à une vie digne dans notre pays.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Préfet, en l’assurance de nos respectueuses salutations.

Virginie Le Torrec, adjointe au maire

Cécile Ranguin, adjointe au maire

Michel Ribay, adjoint au maire 

Publicités