Les écolos n’aiment vraiment pas les sodas !

Il est des campagnes de communication que certaines agences de publicité veulent de proximité.

C’est bien connu la proximité ça rapproche, c’est sympathique, ça humanise le produit.

Quoi de plus efficace aussi que de suggérer familiarité et évidente complicité entre le consommateur et le produit qu’on veut lui refourguer.

Un troisième acteur est quelquefois nécessaire, le produit se faisant intercesseur, vecteur d’échange (humain bien sûr pas commercial) ; vous avez décidément l’esprit mal tourné ! Le produit fait lien et la boucle est bouclée.

Coca-Cola pousse le bouchon plus loin, « s’autorisant » de substituer le prénom de tout un chacun à son propre logo. C’est la campagne « Share a coke with ».

Proximité, empathie, intimité partagée c’est ce à quoi nous invite Coca-Cola dans sa campagne publicitaire qui s’affiche au Stade de France.

Une campagne géolocalisée toute pétillante d’actualité !

IMAG2456

IMAG2457-1

(Photos/VLT)

Et bien non merci. Si les écologistes ont bien des choses à partager à gauche, ce n’est assurément pas le Coca-Cola !

Habitué au pire avec cette marque dont la soif de fric n’est jamais étanchée, on frémit rien qu’à la pensée de voir apparaître en ville des bouteilles “ Didier «  ou « Mathieu » dans les mois qui viennent !

Publicités