Nucléaire, puisqu’on vous dit qu’il n’y a pas de danger… La cartographie des incidents et accidents dans le monde.

C’est la troisième fois en moins d’un an : l’usine de retraitement de déchets nucléaire d’Areva, à La Hague, a de nouveau été mise en demeure, lundi 28 janvier. L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) exige le respect de la réglementation sur des dizaines d’équipements « dont certains contiennent des niveaux très élevés de radioactivité », souligne-t-elle.

L’agence de Sureté Nucléaire  a relevé, lors d’une inspection menée début décembre, soixante équipements « sous pression nucléaire » – soit sous une pression supérieure à la pression atmosphérique, afin d’obtenir des gaz ou vapeurs comprimés – non conformes. Ils « peuvent présenter un risque important pour la sûreté, note l’ASN. Parmi ceux-ci, certains contribuent en outre au confinement de substances radioactive

Certains problèmes « peuvent présenter un risque important pour la sûreté, note l’ASN. Et entraîner des rejets radioactifs importants. »

L’Autorité relève aussi des « lacunes sérieuses », notamment dans la documentation, la maintenance et les vérifications imposées pour ce type d’équipements sous pression nucléaire. Elle donne six mois à Areva pour se mettre en conformité sur six appareils qui servent à faire évaporer des solutions, et douze mois pour les autres.

Source : Le Monde

Voir ici la carte des incidents et accidents dans le monde.

 

Publicités