Bâtiment : forte dégradation de l’activité au dernier trimestre 2012. Construire, rénover, maintenir et développer l’emploi.

Patrick Liébus, Président de la CAPEB (Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment), s’alarme : « La chute de notre activité s’accélère, sans aucun espoir de reprise. Pour éviter le pire, nous attendons un signal politique fort, notamment pour ce qui concerne la construction de 500 000 logements neufs et la rénovation énergétique de 500 000 logements existants annoncées par le Gouvernement. Nous ne comprenons pas pourquoi il n’investit pas dans un secteur qui a vocation à créer de la richesse, des emplois et à maintenir le tissu économique local ! Nous espérons que le Pacte pour l’Artisanat, dont les grandes lignes sont présentées ce jour au Conseil des Ministres, apportera un début de réponses aux préoccupations des artisans du bâtiment» 

« D’ici un an et demi, nous prévoyons la destruction de près de 40 000 emplois dans la filière, soit l’équivalent de quatre fermetures de l’usine d’Aulnay de PSA. Quel gâchis ! Quand la construction des 40 000 logements du futur dispositif Duflot commencera à avoir des effets bénéfiques sur l’économie du secteur, des centaines, voire des milliers d’entreprises auront déjà disparu. Si l’on veut éviter de sombrer dans le cercle vicieux dans lequel la crise entraîne toujours moins d’activité, il faut  des mesures volontaristes.  »

Publicités