Florange, Cahuzac, 9 mois de présidence … et trois défaites annoncées

Malgré la crise interne sans fin opposant Fillon à Copé, la droite peut se réjouir des résultats des scrutins partiels de ce dimanche. Le second tour se déroulera dimanche prochain, l’issue est sans grande surprise.

Sur les trois circonscriptions, les candidats de droite (deux UMP, un UDI) sont arrivés en tête, très loin devant les socialistes. Les cotes de Copé et Fillon qui s’effondrent n’entraînent ainsi pas de recul de la droite.

Conciliant avec le Medef, déserté par ses électeurs, sanctionné par les déçus, le parti socialiste dévisse dans les trois scrutins à l’image des cotes de popularité du président et du premier ministre.

9 mois de présidence, 7 mois à l’assemblée et déjà 3 enterrements de première classe.

A ce rythme, l’avenir se présente radieux et les perspectives grandioses pour 2014.

 

Publicités