Pas d’hégémonie socialiste. Le PS ne devance la droite parlementaire qu’avec l’appui d’EELV selon un sondage BVA. J moins 4.

Le PS et ses alliés radicaux et DVG font jeu égal avec l’UMP (32%) pour le premier tour des législatives et ne devancent la droite parlementaire qu’avec l’appui d’EELV, selon un sondage BVA pour Le Parisien-Aujourd’hui en France.

Selon ce sondage, 32% des personnes interrogées indiquent qu’elles voteraient au premier tour pour un candidat soutenu par le Parti socialiste et le Parti radical de gauche, tandis que 32% se prononcent pour un candidat soutenu par l’UMP.

Le PS ne parvient à devancer la droite parlementaire (UMP et Debout la République, qui fait 1%) qu’avec l’appui de ses alliés écologistes d’EELV (Europe-Ecologie Les Verts) qui, eux, recueillent 4,5% des intentions de vote.

BVA souligne que l’équilibre des forces se fait donc à 33% pour la droite parlementaire et à 36,5% pour le PS et ses alliés.

Le FN recueille 15,5% des intentions de vote, le Front de gauche 9%, le Modem 3,5%, Lutte ouvrière, le NPA 0,5% et l’Alliance écologiste indépendante 1%.

BVA rappelle le rapport de forces des précédentes élections législatives: 47% pour la gauche et 48,5% pour la droite en 2007. Ces chiffres étaient respectivement de 40% et 56% en 2002, et 47% contre 52% en 1997.

Le sondage a été réalisé sur internet du 5 au 6 juin auprès d’un échantillon représentatif de 1182 personnes, selon la méthode des quotas.

Publicités