Sarkozy battu ! Et maintenant ? En avant !

La Bastille, le 6 mai au soir. Photo AFP/DR

Une étape cruciale vient d’être franchie. Elle était nécessaire tant ces cinq années de présidence de Nicolas Sarkozy qui viennent de s’achever ont été marqué par le soutien aux puissants, l’injustice sociale, les attaques systématiques contre le contrat social issu de la Résistance.

Cinq années qui s’achèvent après une décennie de pouvoir de la droite qui, affolée, a fait des appels du pied à l’extrême droite sans quasiment aucune retenue ces dernières semaines.

Le terreau des idées extrêmes avait été savamment entretenue par cette même droite, insidieusement et ouvertement ces dernières années. Ces idées ont pénétré une partie du corps social. Il va falloir renverser cette tendance au plus vite avant qu’elle ne s’enracine durablement et structure la vie politique et les alliances à venir.

Ce que fera vite la gauche sera déterminant en la matière.

« Maintenant les ennuis commencent » dit-on. Ce sont surtout les dossiers qu’il va bien falloir affronter. Ils se présenteront dès lundi matin. Leur traitement permettra de se prémunir des désastres déjà annoncés.

Pouvoir de la finance, transition énergétique, lutte contre le changement climatique, sortie du nucléaire, relance du fret ferroviaire, financement de la protection sociale, régularisation des sans-papiers, mal-logés et sans-abris, revalorisation des minima sociaux, des bas salaires, réduction du temps de travail, partage du travail, égalité des droits, parité, droits des minorités…

Tous ces dossiers subsistent. 

La gauche, toute la gauche et les écologistes sont au pied du mur.

Ils n’ont pas le droit de décevoir. En avant !


Publicités