Les leçons à tirer du rapport de l’Autorité de Sureté Nucléaire : démanteler les centrales et non les finances publiques

L’Autorité de Sûreté Nucléaire a remis aujourd’hui son rapport concernant les « Evaluations Complémentaires de Suretés » des installations nucléaires. Les conclusions de ce rapport sont inquiétantes.

[Rapport très intéressant qui pointe toutes les insuffisances en matière de sureté. A noter page 512 l’avis du Haut Comité pour la transparence et l’information sur la sécurité nucléaire qui pointe le refus par Areva et le CEA de la présences de membres  du Haut Comité pour la transparence et l’information sur la sécurité nucléaire lors des visites de l’ASN et qui recommande par ailleurs :  » que la question des facteurs sociaux, organisationnels et humains et le recours aux prestataires et à la sous-traitance soient davantage approfondis, tant par les exploitants, que par l’IRSN, l’ASN et l’inspection du travail. « ] NDLR

La lecture du rapport permet d’envisager l’ampleur des travaux à réaliser : le nombre de « prescriptions » que l’ASN annonce prendre prochainement est considérable. De très nombreuses prescriptions vont notamment au-delà de ce que les exploitants (EDF, AREVA, CEA) avaient proposé. […]

L’ASN confirme aujourd’hui que des interventions lourdes seront nécessaires, à hauteur de plusieurs milliards ou dizaines de milliards d’euros. […]

Pour réaliser la transition énergétique tout en sortant de la dynamique de l’endettement, les écologistes proposent :

–   d’arrêter rapidement les sites les plus exposés,
–   de sécuriser les investissements incontournables pour le parc nucléaire appelé à rester en fonctionnement dans les années à venir,
–   de programmer la sortie progressive du nucléaire afin de stopper l’hémorragie d’investissements improductifs.

Seule une politique ambitieuse reposant sur l’efficacité et les énergies renouvelables permet d’assurer la sécurité des populations même en cas d’événement extrême, de garantir l’indépendance énergétique du pays, de protéger l’environnement et de créer des emplois.

Cécile Duflot
Secrétaire nationale d’Europe Ecologie les Verts

Greenpeace a souligné, elle aussi, l’impasse et les investissement faramineux qui devraient plutôt être orientés vers ce que Greenpeace appelle : la [R]évolution énergétique.

« La vraie question maintenant c’est : est-ce que nos politiques sont prêts à investir ces dizaines de milliards d’euros dans cette technologie nucléaire alors qu’on sait que le risque zéro n’existera jamais ? », a questionné Sophia Majnoni, chargée du dossier nucléaire à Greenpeace France.

En video, la présentation du rapport de l’ASN lors de la conférence de presse à l’occasion de laquelle dès son introduction (1mn40s) le président de l’ASN, André-Claude Lacoste déclare « Fondamentalement, malgré toutes les précautions prises, un accident nucléaire ne peut jamais être exclu « . Rappelons à cette occasion que le centrale de Nogent-sur-Seine est située à 95 km de Paris et donc d’une métropole de près de 12 millions d’habitants, rassemblant près de 19 % de la population métropolitaine française.

Dans un article du Journal du Dimanche, paru le 1er janvier 2012,  Jacques Repussard directeur général de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire déclarait  :  » Le gouvernement et EDF sous-estiment le risque d’un accident nucléaire « .

Un extrait de cet entretien  :

EDF et Areva ne semblent-il pas avoir intégré les changements [après Fukuschima ] ?

Ils n’ont pas fait leur « révolution culturelle ». Fukushima a changé la donne et révélé qu’un accident grave était possible, même dans un pays considéré comme sûr. Nous devons accepter que l’impossible puisse se produire et il faut pouvoir y remédier. Depuis 2003, nous mettons en garde sur les risques liés aux séismes, sans être vraiment écoutés. J’espère que nous le serons cette fois. Sinon, ils devront s’en expliquer. Il ne faut plus laisser croire que le nucléaire est une technologie parfaite. Le gouvernement et EDF ont sous-estimé le risque d’un accident et du rejet du nucléaire par la société.


Publicités